Panier

LA rencontre du terroir
et du savoir-faire des hommes

 

Notre terre, notre nature, est un patrimoine fragile qu’il faut préserver.

Chez les familles Bayle, Carreau et Jourdan, il y a bien longtemps que cette philosophie dicte la conduite du travail. La culture raisonnée est l’axe central des actions réalisées.

L’ensemble de cette démarche a permis d’obtenir les labels Haute Valeur Environnemental et Terra Vitis. Deux certifications qui garantissent le respect des bonnes pratiques pour produire des vins dans les meilleures conditions et préserver la bonne harmonie entre l’homme et la nature.

label-culture-raisonnee

Préserver les ressources naturelles tout en protégeant la santé des hommes,
tel est l’enjeu premier du label Terra Vitis.

 

Cette charte d’engagement s’articule autour de 6 composantes

 

1 – respecter l’environnement

Nous respectons la ressource en eau et la biodiversité de notre sol afin que la vigne produise un raisin sain et de qualité.

 

2 – Protéger la vigne et la récolte

Nous observons la vigne avec attention pour favoriser ses défenses naturelles. Nous intervenons uniquement lorsqu’il n’y a pas d’autre solution pour garantir la récolte.

 

3 – Respecter les hommes

Nous favorisons un environnement sain pour protéger la santé des salariés, des voisins de l’exploitation et des citoyens.
Nous assurons également la formation des personnes travaillant sur le domaine.

 

4 – INNOVER ET ÉVOLUER

Nous anticipons les futures contraintes environnementales et sanitaires chaque année. Pour cela, Nous testons de nouvelles techniques en nous appuyant sur les compétences du réseau.

 

5 – RESPECTER La société

Nous sommes engagés dans une démarche éco-responsable en garantissant le recyclage et la valorisation des déchets du domaine.

 

6 – Respecter le consommateur

Chaque étape de la production est visée par un organisme indépendant. Cet organisme est garant de la certification du millésime. Cette certification assure une transparence totale pour le consommateur de la vigne au verre.

hve

Le label HVE est réglementé par le Ministère de l’Agriculture.
Ce label a pour but d’identifier et de valoriser des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement.

 

Il s’articule autour de 4 grandes thématiques
biodiversite-vignes-bordeaux
la biodiversité

La biodiversité et l’agriculture sont indissociables l’une de l’autre, car les éléments naturels sont en constante interaction avec l’activité humaine.

Il est donc important de chercher à mieux intégrer la biodiversité au sein du système de production, en limitant les impacts négatifs que peuvent avoir certaines pratiques agricoles sur elle (fertilisation, travail du sol, produits phytosanitaires, homogénéisation des cultures, etc.) et ainsi optimiser les bénéfices qu’elle peut apporter (régulation du régime hydrique, filtration des polluants, lutte contre l’érosion, pollinisation, etc.).

Pour contribuer à cette biodiversité fonctionnelle, il est important de veiller à conserver et à développer la présence d’espaces naturels sur l’exploitation, qui peuvent assurer la survie et la reproduction de la plupart des auxiliaires de culture.

strategie-phytosanitaire
la stratégie phytosanitaire

 

Tout au long de l’année, les cultures agricoles sont exposées à des maladies ou ravageurs, ainsi qu’à de potentielles concurrences dues à la présence d’adventices. Il est donc essentiel de mettre en place une stratégie pour réduire l’impact que peuvent avoir ces aléas sur les vignes. L’action la plus répandue pour cette lutte est le recours aux produits phytosanitaires.

En viticulture, ces produits se regroupent principalement en deux catégories : les herbicides, qui vont permettre de gérer les adventices, et les non herbicides, qui vont traiter les problèmes liés aux ravageurs et aux maladies.

Bien que ces produits phytosanitaires puissent apporter une aide, il est important d’essayer de rechercher un équilibre entre l’environnement et l’utilisation d’intrants, et de privilégier une régulation naturelle lorsque cela est possible.

gestion-fertilisation-vigne
la gestion de la fertilisation

 

La fertilisation est une pratique essentielle en viticulture, car elle assure non seulement la nutrition de la vigne, mais également le bon fonctionnement du sol.
La matière organique joue un rôle primordial, notamment dans le stockage et la régulation de l’alimentation de la vigne, la qualité et la stabilité de la structure du sol, la capacité de rétention d’eau ainsi que dans la vie biologique des sols. Il est donc nécessaire que le viticulteur y porte une attention particulière.

L’enjeu environnemental de la fertilisation n’est pas tant de limiter l’utilisation des intrants, mais plutôt de faire attention à la qualité des apports, en limitant le recours aux produits de synthèse.

gestion-irrigation-vigne
la gestion de l’irrigation

 

la gestion de la ressource en eau est une thématique qui touche de plus en plus d’exploitations. Avec l’augmentation des sécheresses, les cultures souffrent plus fréquemment de stress hydrique. Bien que ce besoin en eau augmente d’année en année, il est nécessaire de porter une attention particulière à la gestion de cette ressource.

Afin de mettre en place une gestion quantitative, il est important de prendre en compte trois composantes : la plante, le sol et le climat. Les apports d’eau doivent être régulés en fonction des besoins de la plante, qui vont varier selon le climat, le type de sol, les objectifs de production et le mode de conduite, notamment, de l’entretien du sol. L’enjeu actuel est de mettre en œuvre des pratiques qui vont optimiser la gestion de l’eau naturellement présente dans les sols et de limiter les apports extérieurs (irrigation).