Panier

Explorer toutes les richesses
d’un terroir authentique

Côtes de bourg

CHÂTEAU EYQUEM

 

Le domaine s’étend sur une superficie de 36 hectares sur un sol argilo-calcaire et un sous-sol calcaire.

Composé à 60 % de Merlot, 30 % de Cabernet Sauvignon et 10 % de Malbec, l’encépagement du domaine permet de produire un vin de caractère.

Après les vendanges, la cuvaison dure 3 à 4 semaines avec un contrôle précis des températures. L’élevage dure 6 mois en cuves, puis 12 à 14 mois en barriques de chêne.

CHÂTEAU LANDREAU

 

Le vignoble est implanté sur un territoire de 16 hectares.

Le sol du domaine, constitué de graves, graves rouges et argiles limoneuses, est l’incarnation typique du terroir des Côtes de Bourg.

Avec un encépagement composé à 85 % de Merlot et 15 % de Cabernet Sauvignon, les vins du château Landreau ont un bouquet fruité caractéristique des Côtes de Bourg.

La vinification est réalisée en cuves inox après éraflage.

Les températures sont maîtrisées par régulation thermique automatisée. La macération dure entre 2 à 3 semaines, puis le pressurage est effectué avec un pressoir discontinu.

Le vin bénéficie d’un double élevage : 6 mois en cuves, puis 12 à 14 mois en barriques de chêne.

Blaye Côtes de Bordeaux

CHÂTEAU BARBÉ

 

Implanté sur une superficie de 25 hectares sur un sol argilo-calcaire et un sous-sol argilo-pierreux, le domaine bénéfice d’une magnifique exposition propice à la maturation du raisin.

Le vignoble est composé à 75 % de Merlot, 15 % de Cabernet Sauvignon et 10 % de Malbec. Un encépagement idéal pour façonner des vins de caractère et fruités.

Après une cuvaison de 3 à 4 semaines avec contrôle des températures, le vin est élevé pendant 6 mois en cuves, avant de passer en barriques de chêne pendant 12 à 14 mois.

Cette vinification traditionnelle permet de produire des vins avec une forte personnalité et une belle capacité de garde.

CHÂTEAU PARDAILLAN

 

Le vignoble du Château Pardaillan s’étend sur une superficie de 15 hectares.

Le terroir est constitué d’un sol argilo-calcaire et d’un sous-sol argileux et pierreux.

L’encépagement est composé à 90 % de Merlot, 5 % de Cabernet Sauvignon et 5% de Malbec pour façonner des vins boisés et fruités.

La phase de fermentation se déroule pendant 3 à 4 semaines avec un contrôle automatisé des températures pour garantir son homogénéité.

L’élevage se déroule en 2 phases : 6 mois en cuves, puis 12 à 14 mois en barriques de chêne pour donner au vin tout son caractère.

CHÂTEAU LA CARELLE

 

Le château La Carelle est implanté sur une superficie de 27 hectares.

Le terroir, typique du Blayais, est constitué d’un sol argilo-calcaire et siliceux sur sous-sol argileux.

La vigne est majoritairement composée de Merlot (60 %). Le Cabernet Franc (30 %) et le Malbec (10 %) complètent le vignoble pour produire des vins fruités et légers.

La vinification traditionnelle est faite en cuvaison pendant 3 à 4 semaines, avec un contrôle des températures de fermentation.
Le vin est élevé 6 mois en cuves avant de passer 12 à 14 mois en barriques de chêne.

Les 4 saisons

du travail à la vigne des vignobles Bayle-carreau

« Chaque millésime se prépare à chaque saison »

L’hiver

Taille :
Les rameaux sont coupés. Un ou deux sarments de longueur variable sont laissés sur les ceps.
Il s’agit de l’étape capitale pour la récolte à venir.
Elle permet de gérer le nombre de bourgeons fructifères de chaque pied de vigne, et
donc la quantité de raisins produite.

Tombée des bois :
Les sarments coupés sont tirés au sol.

Calage :
Chaque pied de vigne est vérifié.
Il est attaché par un lien à un piquet en bois pour résister à la charge de raisins.

Sécaillage :
Les fils de fer du palissage sont retendus, les piquets vérifiés et changés si besoin.

Pliage :
Les bois sont attachés sur le fil de fer porteur afin que les futures grappes soient au même
niveau lors des vendanges.

Broyage des bois :
Les sarments laissés au sol sont broyés mécaniquement et produisent des copeaux qui apporteront
du compost à la vigne lors de leur décomposition.

Le printemps

Plantation des jeunes vignes :
Chaque année, des parcelles de vignes trop âgées ou ayant montré des signes de mortalité
trop importants sont arrachées. Après repos du sol pendant quelques années, de jeunes vignes
sont replantées. Elles donneront leur première récolte au bout de 3-5 ans.
Le viticulteur choisit ses cépages en fonction des futurs assemblages qu’il voudra réaliser.

Labourage :
Le sol est travaillé mécaniquement. Cette étape joue un rôle de désherbage et améliore
l’aération du sol. Elle favorise également la vie du sol et la pénétration de l’eau.

Épamprage :
Suppression des rameaux issus du tronc et donc non fructifères.
Ces rameaux proches du sol et de l’humidité sont une porte d’entrée des maladies fongiques de la vigne.
Leur suppression permet de préserver la vigne et la future récolte.

Protection de la vigne contre les maladies et les insectes nuisibles :
Application de produits de protection de la vigne pour garantir une récolte en septembre.

Relevage :
Les sarments sont positionnés vers le haut puis maintenus entre deux parties de fil de fer.
Cette opération permet de former une haie régulière facilitant le passage des machines dans les rangs de vigne.

Rognage :
Taille de l’extrémité des sarments en croissance. Cette étape permet également de former des rangs réguliers.

l’été

Entretien du sol :
Les allées sont enherbées, ce qui permet de créer un couvert végétal qui retient l’eau et humidifie le sol.
Il faut régulièrement broyer ces herbes pour maîtriser leur croissance.

Protection de la vigne contre les maladies et les insectes nuisibles :
Application de produits de protection de la vigne pour garantir une récolte en septembre.

Rognage :
Taille de l’extrémité des sarments en croissance. Cette étape permet également de former des rangs réguliers.

Analyse avant vendanges :
Observation dans les parcelles de l’évolution de la croissance des raisins et prévention
de l’apparition de maladies.

L’automne

Analyse de maturité et dégustation des baies
Dosage du pH et du taux de sucre dans les baies de raisin. Dégustation régulière des baies pour déterminer la date optimale de vendange.

Récolte du raisin
Aboutissement d’une année de travail.
Les baies sont récoltées pour être amenées dans les chais où elles seront vinifiées.

Amendement du sol
Une fois la récolte passée, de l’engrais est dispersé sur les sols encore chauds pour permettre à la vigne de se régénérer avant la dormance hivernale et entamer un nouveau cycle de production.